Moulins à prières tibétains Table – 14×6,5×6,5cm – N°6358.1

81.00

Moulin à prières en métal avec un socle pour le poser sur votre table ou étagère. Un parchemin avec un mantra se trouve à l’intérieur. Fabriqué artisanalement au Népal

Dimension
Hauteur : 14cm
Largeur : 6,5cm
Profondeur : 6,5cm
Poids : 230gr

Vous recevrez la pièce que vous pouvez observer en photo.
Les dimensions et les poids peuvent varier légèrement.


1 en stock

paiement sécurisé
6358.1
Catégories:
,
Étiquettes:


Partage:

Description

Moulin à prières

Les moulins à prières font partie intégrante de la culture bouddhiste et sont quotidiennement utiliser pour diffuser et faire rayonner des prières.

Ce magnifique objet de culte se présente sous la forme d’un cylindre (symboliquement : Roue) tournant autour d’un axe central (Symboliquement : Arbre de Vie). A l’intérieur, un long parchemin de tissus ou de papier recouvert de mantra (prières) est enroulé autour de l’axe central. Le cylindre peut ou non être orné de mantra peints ou gravés et autres décorations.
Du moulin géant à l’intérieur d’un temple aux séries de moulins accrochés le long d’un mur en passant par le petit moulin portatif, il en existe de toutes tailles et de différentes sortes. Certains sont richement et finement décorés alors que d’autres sont d’un aspect plus brut. Ils sont le plus souvent fabriqués en bois ou en métal.

Si la plupart des moulins s’actionnent à la main, Il en existe aussi qui tournent grâce au vent, à l’eau ou encore à l’électricité.
Traditionnellement, on fait tourner les moulins à prières dans le sens des aiguilles d’une montre afin que le mantra soit lu et diffusé dans le sens où il a été écrit (excepté pour les moulins à prières Bönpo qui ont un sens antihoraire.)

Sa rotation diffuse loin à la ronde les prières contenues à l’intérieur et à l’extérieur du moulin et influence positivement ce qui l’entoure. On dit que faire tourner un moulin une fois équivaut à plusieurs heures de récitation de formules sacrées.
Selon les croyances populaires, actionner un moulin à prière éloigne la malchance, les mauvais esprits et la maladie et amène la paix et la prospérité.

Symboliquement sa rotation est le mouvement du soleil et du cycle de la Vie, le cycle des renaissances perpétuelles, la roue du Dharma et porte l’enseignement du chemin vers l’Eveil.

Histoire

Le moulin à prières (appelé Mani chuskor) renvoie à l’expression Bouddhiste « tourner la roue du Dharma » (roue de l’enseignement, roue des cycles de la vie). Il s’agit en fait de la doctrine principale du Bouddha mentionnée dans des textes très anciens sur la rencontre entre le futur Bouddha Shakyamuni et le Bouddha Dipankara. Shakyamuni fit une offrande à Dipankara avec le souhait de devenir un être éveillé pour le bien de ses semblables.

Dipankara lui fait alors part d’un enseignement secret : « la roue du Dharma » amenant sur la voie de l’Eveil qu’il aurait confié aux Nagas (serpents sacrés).

Ce secret de la roue du Dharma ou moulin à prières a été gardé par ces créatures célestes durant des millions d’années avant que l’humanité puisse bénéficier de ce moyen pour atteindre l’Éveil.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Moulins à prières tibétains Table – 14×6,5×6,5cm – N°6358.1”