Encens et porte-encens

Tu trouveras ici différents types d’encens amenant apaisement et relaxation, aux vertus médicinales variées. En cône, tige, bâton ou cordelette, voyage au gré des senteurs à travers leur utilisation ancestrale des différentes cultures orientales. Un large choix t’attend sur ces pages.




Type d'encens
Senteur
Marque
Consistance
Provenance
Prix
CHF -
Trier par

Pourquoi faire brûler de l’encens ?

Si le besoin se fait sentir de chasser des mauvais esprits, d’apaiser une atmosphère lourde ou si vous vous sentez stressé-e, brûler de l’encens est une réponse idéale. L’encens accompagne parfaitement tout type de cérémonie, que ce soit un mariage, un rituel de passage à l’âge adulte, un rite sacré ou magique, une communion, un channelling ou une guidance. Mais l’encens est aussi la première forme de parfum. Nul besoin d’avoir un but autre que celui-ci pour l’utiliser. Découvrir de nouvelles odeurs et avoir du plaisir à embaumer sa maison de délicieuses senteurs est une activité qui, à elle seule, procure de la joie et de l’apaisement.

Quels sont les différents types d’encens ?

  • Cône naturel

    Une des premières sortes d’encens façonnés. Tiens ton cône à environ 45° et allume la pointe avec ton briquet, ton allumette ou la flamme de ta bougie. Il est important de ne pas incliner la pointe vers le bas pour éviter une combustion trop rapide. Souffle ensuite délicatement sur la flamme jusqu’à extinction de celle-ci pour que le cône puisse libérer sa fumée et ses délicieuses effluves. Pose-le sur un contenant résistant à la chaleur comme une coquille d’Ormeau, un porte-encens métallique rond ou pyramidal, spécialement conçu pour ce type de parfum.

  • Cordelette

    C’est la forme traditionnelle des encens népalais. Les mélanges sont roulés dans une feuille de papier Lokta puis torsadés à la main au Népal de génération en génération. Allume l’extrémité de la cordelette. Laisse-la se consumer quelques secondes. Puis, souffle gentiment sur la flamme pour l’éteindre. Dépose-la ensuite sur un porte-encens allongé en plat ou rond, en bois ou en métal.

  • Bâton

    Les encens tibétains en bâtons sont fabriqués à la main avec des plantes sacrées de l’Himalaya. Allume l’extrémité du bâton avec la source de chaleur de ton choix. Souffle ensuite sur la flamme avec douceur pour éteindre celle-ci et la laisser libérer sa fumée. Dépose ton bâton sur un encensoir allongé en plat ou rond, en bois ou en métal.

  • Tige

    La forme que la plupart des gens imaginent lorsqu’ils entendent le mot encens. Place la tige sur un brûle-parfum allongé en plat ou rond, en bois ou en métal. Allume l’extrémité. Au bout de quelques secondes, éteins la flamme pour démarrer la combustion lente qui lui permettra de libérer son parfum.

Histoire de l’encens

A l’origine, l’encens était utilisé sous forme de résine recueillie en incisant l’écorce du boswellia serrata, plus communément appelé «arbre à encens». C’est en Égypte antique que nous retrouvons les premières traces de son utilisation pour les rites de momification ainsi qu’à des fins médicinales. Il s’agit là principalement de parfums brutes non façonnés. L’utilisation d’encens façonné sous forme de cônes, bâtons, cordelettes ou en tiges vient bien plus tard. C’est notamment dans le Japon médiéval que se développe cette pratique sous forme de nerikō, les billes en poudre mélangées à des substances collantes comme le nectar ou la mélasse. Les encens façonnés se répandent ensuite à travers l’Asie, les différentes cultures développant des formes variées. Nous les retrouvons ainsi en cordelettes principalement au Népal. Les bâtons ou les tiges, les formes les plus répandues, viennent d’Inde, du Tibet et du Japon. Les cônes, eux, premiers dérivés des billes se sont répandus dans toute l’Asie. L’encens a principalement été utilisé en offrande religieuse, à des fins médicinales, comme simple parfum ou élevé au rang d’art au Japon avec le Kōdō .

Précautions d’utilisation

  • Utiliser un porte-encens adapté
  • ne jamais en laisser se consumer sans surveillance
  • garder à bonne distance de matériaux inflammables comme les rideaux, les habits, etc.
  • ils doivent être utilisés dans une pièce ventilée et aérée quotidiennement.
  • ne pas ingérer


Continue la visite


© Toute reproduction complète ou partielle de ce contenu est interdite Plus d'infos


×

Informations concernant la loi sur le copyright

Il est interdit de copier et/ou de s’approprier le contenu de ce site web. Toutes copies, modifications ou reproductions du contenu sont permises uniquement avec le consentement écrit de l’auteur.

L’ensemble du contenu publié sur Kurma.ch est protégé par la législation de droit d’auteur et toute utilisation des textes et images sans autorisation est considérée comme une violation des droits d’auteur, des droits à la propriété ou des droits à l’image.


Liens utiles sur le copyright